Rétrospective de la visite du Vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères aux Emirats Arabes Unis

Kinshasa, 04 nov. 2017 (ACP).- Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu, en visite de travail aux Emirats Arabes Unis, a réactivé les relations diplomatiques mutuellement avantageuses entre Kinshasa et Abu Dhabi, par la signature, dans la capitale des Emirats arabes unis, d’une déclaration commune  entre lui et  son Altesse Sheikh Addullah Bin Zayed Ali Nayaht, ministre des Affaires étrangères et coopération internationale du pays hôte.

L’article 1er de la déclaration conjointe recommande «l’envoi par consentement mutuel des missions diplomatiques permanentes», entre Kinshasa et Abu Dhabi devra requérir la désignation d’ambassadeurs ou représentants permanents dans les deux capitales pour rehausser le niveau diplomatique ».

Pour le chef de la diplomatie congolaise, l’établissement de relations diplomatiques s’inscrit dans «la quête de réorientation stratégique de l’appareil diplomatique congolais pour répondre aux objectifs d’une diplomatie de développement concrète sous l’impulsion du président Joseph Kabila».

«Ainsi, après avoir réfléchi sur plus de 50 ans de l’échec de la coopération au développement traditionnel, la RDC se tourne résolument vers une  coopération Sud-Sud ou triangulaire, vers  des partenaires respectueux de son indépendance, des principes de non-ingérence dans les affaires intérieures selon l’histoire commune de lutte pour l’indépendance», a souligné en substance Léonard She Okitundu.

Selon des sources proches de deux délégations, le rapprochement entre Kinshasa et Abu Dhabi est une première étape qui permettra « la mise en place de consultations politiques pour l’harmonisation des positions communes au niveau international, notamment dans la lutte contre le terrorisme ou l’extrémisme religieux, phénomène qui menace l’Est de la RDC, la Corne de l’Afrique et sa région australe ».

Les mêmes sources indiquent également que ce rapprochement peut se «matérialiser par le soutient réciproque de position dans des organes internationaux tels le Conseil de sécurité, le Conseil des droits de l’homme où la RDC vient d’être admise en qualité de membre, ou encore des soutiens mutuels lors de votes ou résolutions dans les organismes mondiaux.

Renforcement de la coopération économique entre les deux Etats

Des sources proches de  la Direction Afrique du ministère arabe, affirment que «le potentiel congolais intéressant fortement les Emirats arabes unis, la RDC devra donc rapidement adopter des mécanismes de sécurisation des investissements pour attirer nos investisseurs notamment en promulguant des lois qui  protègent des investissements».

La même source renseigne que les Emirats arabes unis veulent aller vite avec le dossier RDC vu le potentiel  énorme du pays et sa position géographique majeure au cœur de l’Afrique,  avant de souligner que son Altesse Sheikh Addullah Bin Zayed Ali Nayaht, ministre des Affaires étrangères, a dores et déjà accepté l’invitation de son homologue congolais à se rendre à Kinshasa prochainement.

Deuxième économie du Golf après l’Arabie Saoudite, avec un PIB nominal estimé à 375 milliards de dollars en 2016 dont les fonds souverains évalués à  près de 800 milliards de dollars US, les Emirats Arabes Unis s’affirment désormais comme le premier bailleur de fonds du Golf en Afrique, précisément en Egypte avec plus de 12 milliards investis depuis 2014.

Plébiscitée première économie d’Afrique francophone en PIB nominal par le dernier rapport de la Banque africaine de développement, la RDC connaît cependant des difficultés économiques conjoncturelles suite à la baisse des prix des matières premières dont elle est exportatrice (cuivre, cobalt, coltan) qui mettent sous pression son taux d’inflation et ses réserves  de change ».

Un diplomate congolais présent à la cérémonie, «Kinshasa avec ses projets intégrateurs de développement tels le barrage du Grand Inga au potentiel hydroélectrique de 44.000 MW ou ses terres arables dans le cadre de la diversification économique, peut  bénéficier des nombreux fonds d’aide des Emirats sans conditionnalités face à sa conjoncture difficile actuelle».

Fondée le 2 décembre le 2 décembre 1971 lors du départ des Britanniques, la fédération des Emirats arabes unis est constituée de sept émirats (dominés par ceux d’Abou Dhabi et de Dubaï) et peuplée de 9,9 millions d’habitants, dont environ 12% de nationaux.

Depuis le 2 novembre 2014, la présidence de la fédération est exercée par Cheikh Khalifa Bin Zayed  Aj Nahyan, émir d’Abou Dhabi. Les Emirats Arabes Unis sont 4eme producteur pétrolier de l’OPEP (3 millions de barils/jour), occupent la 7eme position pour les réserves mondiales (98 milliards de barils) et se classent 17eme producteur mondial de gaz (7eme rang pour les réserves).

Dans le cadre de la coopération bilatérale, le vice-Premier ministre des Transports, José Makila et son homologue des Emirats Arabes, avaient signé le  3 octobre à Dubaï, un protocole d’accord  de coopération aérienne,  de transfert de compétence et des technologies dans le domaine aérien.

Il est prévu aussi la signature entre Dubaï Ports World et Kinshasa d’un protocole d’accord pour  la construction du port en eau profonde à Banana. ACP/Yhm/Bsg/May

Previous Le Président Kabila a reçu en audience l’ambassadeur Nikki Haley
Next RDC : l’élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018

About author

You might also like

Les Nouvelles 0 Comments

Le Président Joseph Kabila signe deux ordonnances portant mesures collectives de grâce

Le Président Joseph Kabila signe deux ordonnances portant mesures collectives de grâce Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a signé deux ordonnances, rendues publiques jeudi, portant respectivement mesures

Les Nouvelles 0 Comments

Le Président Kabila a reçu en audience l’ambassadeur Nikki Haley

vendredi 27 octobre 2017 PARTAGEZ CET ARTICLE C’est sur le coup de 15h35, ce vendredi 27 octobre 2017, que Mme Nikki Haley, représentante permanente des Etats-Unis aux Nations Unies, a fait

Accueil 0 Comments

REPRISE DE LA COLLECTE DES DONNÉES BIOMÉTRIQUES (Capture)

REPRISE DE LA COLLECTE DES DONNÉES BIOMÉTRIQUES (Capture) Fait à Londres, le 21 juillet 2017

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply