Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo définit sa vision de la politique diplomatique
15/02/2019 54 Views

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo définit sa vision de la politique diplomatique

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a déclaré que sa vision de la politique diplomatique, dont les grandes lignes ont été révélées dans son discours d’investiture, le 24 janvier dernier, consistera à axer la politique étrangère de la République démocratique du Congo sur une véritable approche de partenariat stratégique au bénéfice de la population congolaise ; entretenir des relations étroites de coopération avec tous les pays du monde, en commençant par les partenaires traditionnels et, enfin, redynamiser la présence de la RDC dans les organismes internationaux.

Le Chef de l’Etat, qui s’exprimait vendredi à la Cité de l’Union africaine, devant les membres du corps diplomatique accrédités à Kinshasa, venus luis présenter leurs vœux pour l’année 2019, a fait savoir que les principes de base de la diplomatie congolaise demeure les mêmes depuis l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale en 1960, à savoir, le bon voisinage, la vocation africaine, l’ouverture au monde sans exclusive, la coopération internationale et régionale mutuellement avantageuse et le règlement pacifique de différends.

Il s’agit également, a dit le Chef de l’Etat, du non recours à la force et à la condamnation des changements anticonstitutionnel, du respect de l’intégrité territoriale des Etats, de l’indépendance politique et de la souveraineté nationale, de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation, du neutralisme politique et de la non discrimination.

S’agissant des relations avec les pays amis, a fait savoir le Président de la République, il privilégiera une politique une politique étrangère axée sur le bon voisinage et le dialogue constructif avec nos neuf voisins pour assumer notre part de responsabilité sur le plan de la stabilité régionale, notamment au sein de la Conférence internationale sur la Région des Grands lacs(CIRGL).

Concernant les relations avec l’Union africaine, la RDC va engager une politique plus ambitieuse au sein de cette organisation continentale, afin qu’elle puisse contribuer au développement de l’Afrique et à la renaissance africaine, a encore dit le Chef de l’Etat, ajoutant que dans les prochains jours la RDC va finaliser son adhésion effective au protocole créant le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, ainsi qu’aux statuts d’autres organisations sous-régionales ou la présence de la RDC pourrait être d’un apport considérable.

Quant aux relations avec l’Union européenne, il affirme vouloir les voir amplement redynamisées dans le respect des principes sacro-saints qui fondent l’organisation des Nations unies. Il souhaite ainsi que la RDC procède à l’échange de leurs ambassadeurs respectifs dans les plus brefs délais afin d’avoir le même niveau de représentation.

Le Chef de l’Etat a enfin remercié, au nom du peuple congolais, la mobilisation de la solidarité internationale face aux différents défis auxquels nous faisons face, notamment la lutte contre la maladie à virus Ebola et al lutte contre les groupes armés, fléaux que nous devons, ensembre, vaincre.

Pour sa part, le vice-doyen du Corps diplomatique, le Congolais(Brazzaville) Clément Yandoma a remercié le Chef de l’Etat pour son initiative louable de recevoir le Corps diplomatique accrédité en RDC ce qui, a-t-il dit, renforcera davantage le dialogue et la coopération avec tous les partenaires internationaux. Pour le diplomate congolais, le Corps diplomatique a noté la volonté d’ouverture et de dialogue du Chef de l’Etat , manifestée à travers ses premières visites officielles aux pays voisins ainsi que lors de de sa mission effectuée à Addis-Abeba au cours de la 32ème conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement à l’Union africaine. Sa désignation à la 2ème vice-présidence de l’UA témoigne de la confiance obtenue auprès de ses pairs africains, a-t-il conclu.

Auparavant, le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et à l’intégration régionale, Léonard She Okitundu a souligné, dans son mot d’introduction, que c’est suite au calendrier politique trop chargé que cette cérémonie n’a pas eu lieu le moment indiqué.

Presse PR

Previous 32E SOMMET DE L’UNION AFRICAINE : FÉLIX-ANTOINE TSHISEKEDI TRÈS SOLLICITÉ À ADDIS-ABEBA
Next In response to sponsored article in the Guardian: Elections in D.R. Congo, a Model of Democracy and Self-Determination

About author

You might also like

Nouvelles

Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo, nouveau Président de la RDC

Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a été proclamé samedi, à la majorité simple, Président de la République démocratique du Congo

Nouvelles

Tête-à-tête Felix Tshisekedi et António Guterres à Addis-Abeba

Kinshasa, 10 février 2019 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a échangé dimanche à  Addis-Abeba avec le secrétaire général de l’ONU, António Guterres à l’ouverture du 32èmesommet des

Nouvelles

En prélude au Sommet de l’UA à Addis Abeba, le Président F-A Tshiekedi a rencontré le Président Egyptien Al Sissi

Quelques heures après son arrivée à Addis Abeba afin de participer à la 32eme Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Africaine, Son Excellence Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo